Retour d’échappée

21 09 2009

« Le Dit du Vieux Marin », illustration de Mervyn Peake.

C’est incroyable comme un weekend, même un peu distendu entre le jeudi et le lundi, passe vite. Me voilà donc revenu, après une FantasyCon qui, ô sacrilège, en a terminé avec la tradition de la tombola du samedi (qui permettait pourtant de remporter bien des lots, de l’immonde drouille au véritable trésor), pour la remplacer par un genre de parodie de l’émission de télé britannique I’m Sorry, I haven’t a Clue. Malgré la vivacité d’esprit des personnes concernées, en particulier Jasper Fforde et Sarah Pinborough, le résultat est resté indécis. En revanche, le numéro de prestidigitation furieuse et féroce de John Lenahan a été hallucinant. Un bon quart d’heure de fou rire et de folie pure.

Pour le reste, plaisir d’écouter les souvenirs de Brian Clemens, parlant de toute sa carrière dont le joyau demeure Chapeau melon et bottes de cuir, mais sans en être l’unique point d’intérêt, loin de là; plaisir d’écouter Jasper Fforde, spectaculaire fontaine à idées, discuter de ses diverses séries, Tuesday Next et les Nursery Crimes.

Et baffe magistrale de découvrir vraiment Mervyn Peake, dont j’avais finalement vu peu d’exemples de l’art. La présentation réalisée par son fils aîné Sebastian, projection de diapositives de ses œuvres et de photos de famille, avec un commentaire passionnant et assez émouvant par moments. Tant pour la tragique fin de Mervyn Peake frappé à 44 ans par la maladie de Parkinson, et mort à 57, que pour les sentiments bouillonnants de Sebastian, à la fois admiratif de son génie de père, et tellement écrasé par cet exemple impossible à atteindre qu’il a choisi avec une douleur perceptible de lui tourner le dos en faisant carrière dans le courtage de vins. Et puis, il y a ses illustrations, pour L’île au trésor, Gormenghast, Mr Pye ou Le Dit du vieux marin, ou, plus joyeuses et solaires, pour des livres d’enfants, et ses peintures, vigoureuses et frappantes. Il semble que la Maison d’Ailleurs en Suisse expose les œuvres de Peake, ces temps-ci — Sebastian allait voir la mise en place, et le vernissage se passera le 3 octobre. Allez-y, c’est fabuleux. Et pour illustrer mon propos, quelques images de Sebastian Peake.

Pour le reste, quelques inévitables mais modestes achats de livres, surtout des classiques qui manquaient à ma culture (du H.R. Wakefield, du Hugh Walpole, du Robert Chambers), et quelques nouveautés (dont une anthologie dodue de textes sur London, City of disappearances, chapeautée par Iain Sinclair, où l’on retrouve les signatures de Nicholas Royle, Michael Moorcock, J.G. Ballard ou Alan Moore), une poignée de DVD, et un fromage artisanal que je me fais déjà une joie de goûter, quand il aura encore un peu mûri — il y avait une foire gastronomique sur la place principale de Nottingham et assez de produits alléchants pour calmer les sots qui ricanent de la cuisine anglaise.

Et les autres débats, en particulier sur August Derleth, chaudement soutenu par Joel Lane, sur la Fin du Monde, délire entre Tim Lebbon, Mark Morris, Nicholas Royle, Conrad Williams et d’autres débatteurs un peu assommés par la fin de soirée et les bières accumulées, les  amis (certains connus depuis 25 ans!), les pintes de cidre (dont au moins une de cidre de poire, qui n’avait finalement pas un goût significativement différent du cidre de pommes) et les longs bavardages (les Vikings victimes de la propagande des églises chrétiennes et moins féroces que la tradition le rapporte? Les elfes scandinaves sont-ils radicalement différents de leurs collègues britanniques? Longues et instructives discussions avec Helle Kristensen, fan et écrivaine danoise dont c’était la première FantasyCon).

Quand j’aurai un peu de temps, il va falloir que je vous parle de Brighton Shock 2010, tiens, puisqu’on causait conventions d’horreur…

Publicités

Actions

Information

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :