Cendres et poussières

19 04 2010

C’est une drôle de sensation, de vivre une première.

Il y a un mois, un exercice de simulation avait été fait dans l’Aviation civile française sur le problème des cendres volcaniques. Prescience ou vigilance, je ne sais pas. Il était question d’une éruption de l’Etna, et tout semblait s’être bien passé.

Mais l’Eyjafjallajokull, en fait, c’est autre chose. Le problème ne vient pas des retombées de cendres (enfin, pas en principe), mais bien du nuage lui-même, qui flotte en altitude et promène des particules contenant 58% de silice au-dessus de l’Europe du nord, ce qui n’est vraiment pas bon pour les réacteurs. Je présume qu’on verra bientôt apparaître les théories de la conspiration pour dénicher « les vraies raisons de cette crise clairement bidon » , mais il me semble évident qu’avec les intérêts en jeu, si les compagnies aériennes restent rivées au sol, c’est qu’il y a effectivement des risques graves. Et voilà l’Europe du nord clouée à terre, sous un linceul invisible de particules en suspension.

J’étais de service de nuit vendredi, et j’ai eu l’impression de jouer dans un remake du Dernier rivage tout seul dans la nuit, en envoyant des messages signalant la fermeture graduelle des terrains sur les côtes de la Manche et de l’Atlantique. Dix-huit terrains qui s’éteignent un à un — un record personnel. Oh, chipotez pas: certes, ils ne s’éteignaient pas tous, certains étaient déjà fermés pour la nuit, mais c’est l’intention qui compte. Ajoutez-y les coups de fil de pilotes ou de passagers s’inquiétant de savoir si leur vol du lendemain serait possible, auxquels il faut expliquer la situation, parfois sans savoir exactement quoi répondre (si le terrain n’est pas fermé, est-ce qu’on peut prendre son petit tagazou (1) pour aller faire un vol local et pépère, alors que les gros terrains aux alentours sont tous fermés? J’avoue que j’étais un peu indécis, sur ce point. Dans l’absolu, la réponse est probablement qu’on peut, mais je ne garantis rien), et vous obtiendrez deux petites heures de sommeil à tout casser. J’aurais pu réveiller ma collègue qui roupillait béatement dans la chambre de renfort, mais ça n’aurait pas vraiment modifié la charge de travail.

Quand j’ai quitté l’aéroport samedi matin, les prévisions laissaient clairement entendre que Bordeaux ne tarderait pas à fermer à son tour. Le ciel au-dessus de moi était pur et limpide. J’ai passé d’ailleurs une partie de dimanche dehors, à savourer le beau temps, que ce soit aux puces de Saint-Michel le matin ou sur les pelouses des Quinconces l’après-midi. Perversement, depuis que ce fichu volcan nous vomit dessus, le temps est au beau fixe.

N’empêche que cette situation assez inédite me fait une curieuse impression.

On vit vraiment une drôle d’époque, ma bonne dame.

Edit ultérieur: on commence à entendre s’élever les prévisibles protestations des compagnies aériennes et des passagers, qui estiment qu’on a abusé du principe de précaution au détriment de la primesautière liberté de se balader en avion sans s’embêter avec des trucs compliqués et ennuyeux. Perso, je serais assez partisan de lever immédiatement toutes les restrictions sur les vols, dès que les compagnies aériennes auront signé une décharge complète pour tout problème rencontré en vol suite au nuage qui se balade.

C’est comme pour les riverains qui sont venus s’installer près des aéroports (un touchant reportage montrait un couple tout fondu d’émotion en écoutant des oiseaux chanter dans leur jardinet pour la première fois depuis dix ans qu’ils sont installés dans leur coquet pavillon) et sont embêtés par le bruit des méchants avions. Si on ne veut pas du bruit des avions, on ne va pas s’installer près d’un aéroport, cornecul! C’est quand même pas compliqué, à la base, non?

‘Scusez moi, ça me hérisse toujours, ce truc.

________________

(1) Un tagazou, c’est du jargon pour désigner un petit avion privé.


Actions

Information

One response

5 10 2010
Claude Marye

QGO Météo, beau temps pour les mécanos…et en avant le tarot !
Pour moi qui ai fréquenté un peu les salles d’approche, ça sent le vécu !!!
Heureusement tout est bien terminé.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :