Après un rebond contre l’Écosse…

20 09 2010

…me voilà de retour.

Le rebond, c’est parce que je voulais rentrer dans la journée de dimanche, qu’il m’était impossible de suivre les débats du matin à FantasyCon et d’attraper les rares vols de Londres vers Bordeaux et que j’ai dû me lancer dans un vol en deux étapes, Nottingham-Édimbourg, suivi d’Édimbourg-Bordeaux. J’espérais voir Édimbourg du ciel, mais le plafond était bas et je n’ai pas trop réussi à identifier ce que j’en ai vu. Et si vous pouvez éviter l’aéroport d’Édimbourg le dimanche après-midi, je crois que je peux vous recommander de le faire: embouteillages garantis à l’enregistrement, longs accordéons d’attente avant le passage à la sécurité (dans le chaos, j’ai oublié de retirer ma montre et j’ai eu droit à une palpation par le garde de service; encore un conseil, donc: si vous avez envie de vous faire tâter par une personne de votre sexe, gardez votre montre en passant le portillon — c’est d’un érotisme très relatif, quand même).

Bref… Me voilà de retour chez moi, avec mon crétin de voisin qui écoute son unique CD assez fort pour que j’entende les pulsations du rythme jusque dans la mezzanine, évoquant les chaudes heures du Macumba d’Argelès-sur-Mer lors de la soirée mousse. C’est pas forcément ce qui m’a le plus manqué pendant le weekend.

Et à propos de manqué, j’ai à regret loupé la conférence de Bryan Talbot sur l’anthropomorphisme en bédé. J’ai vu le premier quart d’heure avant de partir choper le bus pour l’aéroport. Je ne sais pas qui a eu l’idée d’inscrire au dernier moment une conférence et la tombola au programme du dimanche après-midi, quand il était trop tard pour changer les réservations de transport, mais je suis assez grognon sur ce point.

J’ai assisté le matin à un débat sur le sujet: Quelle importance a l’originalité dans la littérature de genre? Les débats du dimanche matin sont toujours intéressants, et pas seulement pour le lent réveil des participants après les libations du samedi soir. Ensuite, discussion sur R.E. Howard et son héritage (Are you looking at me or chewing the Black Stone? Les titres des débats mériteraient tout un article), le dernier événement auquel j’ai donc vraiment assisté avant de boucler mes valises. Une maîtrise de fer et une prévoyance de même métal m’ont permis de tout caser sans mal, et même d’emporter les deux bouquins du goodie bag qui ne m’intéressaient pas, pour faire un heureux, si l’occasion se présente.

En définitive, c’était une petite FantasyCon: un seul programme de débats (en général, il y en a deux, pour assurer l’embarras du choix) en était l’indice le plus flagrant. C’est sans doute la lassitude de Nottingham qui se fait sentir: l’hôtel ne nous reçoit pas vraiment avec enthousiasme, le service n’est pas forcément assuré dans les meilleures conditions; bref, la (longue) parenthèse Nottingham se clôt, qui devrait, comme il me semble l’avoir déjà dit, mener à une période Brighton: le Royal Albion a ses défauts, mais il a un certain caractère, ainsi que des manifestations paranormales, suivant certains témoignages: parfait pour une convention sur l’horreur, quoi. Et pour la World Fantasy Convention de 2013, si le comité la décroche, ce sera le Metropole, où s’était déroulée en 1987, la WorldCon de SF, quelques mois,  avant que l’IRA ne loupe Thatcher dans le même établissement. Que de bons souvenirs!


Actions

Information

6 responses

20 09 2010
artemus Dada des bois

Sinon, t’as vu le shérif ? (-_ô)

20 09 2010
mantichore

Absolument! Il confirme que tu es toujours interdit de séjour sur la commune! ^_______^

20 09 2010
Breccio

Brighton l’année prochaine ? Je vais peut-être me laisser tenter (Toulouse-Gatwick, ça se fait sans peine). Sinon, sur la dernière photo, je ne reconnais pas le monsieur à gauche (les autres, sauf erreur de ma part : Les Edwards, Stephen Jones, Ramsey Campbell et Joel Lane — celui-ci agite un livre : une nouveauté ?).
JDB

20 09 2010
mantichore

Mike Chinn, à gauche (pour lire les légendes des fotos, promène ta souris sur les images; elles devraient apparaître comme par magie). Mike a un peu blanchi depuis la période héroïque du Contingent français de Birmingham, mais c’est un des habitués de FantasyCon. Il a notamment écrit un bouquin, The Paladin Mandates, d’inspiration assez pulps.

Le livre qu’agite Joel n’est pas neuf du tout. C’est une des deux anthologies de textes fantastiques de Robert Howard chez Panther (je crois): The Valley of the Worm. La version GB du recueil Skull-Face and Others, si je ne m’abuse, parue dans les années 1980. [Edit: c’est bien ça, voilà la cover, et ça remonte à 1976.]

Et accessoirement, en cliquant sur les fotos, on accède à leur pleine dimension. Parfois ça aide, parfois ça n’apporte pas grand-chose.

27 09 2010
marypop

Les infos dont je t’ai parlé :
Mnemos et Lovecraft c’est là :
http://www.actusf.com/forum/viewtopic.php?t=11507&postdays=0&postorder=asc&start=0

et Daryl Gregory pour le texte que je bosse c’est ici :
http://www.asimovs.com/_issue_0702/Secondperson.shtml

Merci pour la soirée à bientôt !

28 09 2010
mantichore

Merci! Le bouquin sur HPL a l’air joli, mais bon, comme JDB, j’ai tous les textes dans l’édition définitive de Joshi, donc je ne suis pas, malgré la joliesse de l’objet, foncièrement motivé par l’achat. La fin d’année s’annonce dure, les choix cruels sont inévitables.

Et merci toi-même pour la soirée, d’abord. Non, mais!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :